Mission tactique CA05-CAN-EUR-AIRBASE-DESTR-12P.tac

 

Date de la mission en ligne: 2020-04-23 @ 15h00 (CA-EST) / 21h00 (FR):

Briefing du package #1629

 

 

 

 

Compatible avec le simulateur Falcon BMS 4.34 U3.

Vous pourrez télécharger la mission tactique (4 fichiers) en cliquant sur le pictogramme ZIP ci-après, quelques minutes avant le briefing officiel.

Décompressez les fichiers suivants dans votre dossier [C]:\Falcon BMS 4.34\Data\Campaign\

Liste des quatre (4) fichiers contenu dans cet archive (zip):

  1. CA05-CAN-EUR-AIRBASE-DESTR-12P.iff
  2. CA05-CAN-EUR-AIRBASE-DESTR-12P.ini
  3. CA05-CAN-EUR-AIRBASE-DESTR-12P.tac
  4. CA05-CAN-EUR-AIRBASE-DESTR-12P.twx

 

Fichier: CA05-CAN-EUR-AIRBASE-DESTR-12P.ZIP  (Ce fichier sera rendu disponible juste avant le briefing)

Date de la dernière mise à jour de la mission: 2020-04-20 à 21h46 ( CANADA EST HAE, UTC -4).
Note: La disponibilité de ce fichier ZIP contenant la mission sera rendu possible juste avant le briefing verbal de la mission.

 

 

 

 

Cette mission fait suite à une invitation du commandant de l'escadron à nos cousins français à venir prendre part à une mission officielle "France-Québec".

La mission a pour cible principale, la base aérienne de Toksan en Corée du nord (DPRK). La piste doit-être rendu inopérante pour plusieurs heures. 

Toutes les unités de combat qui compose le package #1629 ont donc pour mission de rendre possible cette attaque Air-Sol qui doit-être effectuée par le groupe «Hawkeye1».

 

 

 Les quatre (4) pilotes de notre division européenne prendront place dans l'escorte Air-Air (Gamble1).

Quatre (4) pilotes de la division nord-américaine seront assignés sur le DEPP-STRIKE (Hawkeye1) et

quatre autres (4) pilotes également de la division nord-américaine seront en mission SEAD (Falcon1).

Un AWAC (IA) fait également partie de ce package #1629. 

Un autre package #1970 en entraînement (TRAINING), qui est complètement indépendant de notre mission, sera également en vol dans notre secteur immédiat.

 

 


 

 

 

Nos R.O.E. (Règles d'engagement) lors d'une mission officielle de ce genre, stipulent qu'un pilote qui est tué (Kill-In-Action), manquant (Missing in action) ou qui doit s'éjecter en parachute (RESCUE), ne peut pas reprendre un autre avion lors de cette mission, sauf s'il y avait initialement une place laissée libre par un avion «IA» à l'exception du AWACS.

Si un avion «IA» est disponible sur le package, vous devez préalablement demander la permission au responsable de la mission (Package Leader), si vous êtes autorisé à prendre place dans cet avion IA.
Le responsable de la mission va préalablement vérifier l'état de cet avion «IA» et s'il est toujours en vol et qu'il est opportun de réintégrer celui-ci, alors le responsable vous autorisera de revenir en mode 3D avec cet avion.

Néanmoins, lorsque tous les sièges disponibles de la mission de départ sont déjà comblés par des pilotes humains, si vous deviez finir en parachute, KIA (Kill in action) ou capturé, vous devez demeurer dans l'environnement 3D jusqu'à la fin de la mission et attendre que tous les participants puisse voir le résultat du "debriefing" avant de quitter votre environnement 3D.

 

 

UNE QUESTION DE PHILOSOPHIE

Comme depuis toujours au 101e ECV, lors d'une mission tactique officielle, nous ne sommes pas dans un jeu d'arcade. La vie de chaque pilote lors d'une mission officielle doit-être importante, et chacun doit agir en conséquence. C'est la raison pour laquelle nous mettons en place ce genre d'exercice multi-joueurs.

De plus, il faut savoir que le fait de quitter le serveur occasionne parfois la mise en place d'un avion fantôme (Ghost aircraft). Ceci rend la mission considérablement instable et incohérente. C'est la raison pour laquelle nous demeurons strict sur ce point.

Nous avons assez d'expérience technique avec Falcon depuis plus de 20 ans pour pouvoir vous démontrer qu'il existe des impacts importants qu'occasionne l'entrée et la sortie d'un participant de l'environnement 3D sur un serveur de mission, peu importe ce que certains en disent.

Si vous désirez prendre part à cette mission, c'est que vous acceptez ces règles d'engagement, cette philosophie qui démarque les membres du 101e ECV depuis toujours, car il est très désagréable de faire "planter" le serveur de mission ainsi que tous ses participants pour la simple raison que vous avez été abattu et que vous désirez revenir rapidement dans le match comme si rien ne s'était produit!

Malheureusement, ce n'est pas souhaitable et de plus, ceci nous assure que chacun prendra bien soin d'y penser à deux reprises avant de tirer un missile n'importe où ou de laisser l'un de ses coéquipiers s'attaquer à des avions ennemis sans aucun support de ses coéquipiers. On ne fonctionne pas ainsi en mission tactique dans la réalité et ici, on simule la réalité. Chacun doit donc prendre conscience que nous tentons de simuler la vie réelle d'un pilote de chasse. On ne veut pas d'amateurisme pour qui, le seul désire est d'augmenter ses "kills" à son tableau de chasse, peu importe les conséquences.  Ici il y a une conséquence. Quelqu'un demeurera sans doute suspendu pendant de très longues minutes en parachute... 

Au 101e ECV, un pilote qui agit de manière à ce que le groupe puisse réussir son objectif principal, qui est dévoué à remplir la tâche qui lui a été assignée est d'autant plus important qu'un pilote qui se précipite partout sans réfléchir, sans appui et sans aucune logique stratégique. On peut d'ailleurs facilement discerner ces comportements lors des analyses de vol et à l'écoute des radiocommunications ou en l'absence de celles-ci.

Vous aurez compris qu'on prône principalement le travail d'équipe, c'est la raison d'être de ces missions tactiques multi-joueurs en "package".

Le travail en équipe est un gage de succès de l'ensemble des escadrilles qui participent à une mission en package. Il n'y a rien de plus valorisant que de revoir tous nos pilotes revenir effectuer un atterrissage selon les normes et de réaliser au debriefing que nous avons obtenu un «Mission Success», peu importe qui aura abattu le plus de cibles, ce n'est vraiment pas ça l'important.  Cependant, nous vérifions régulièrement ce qui s'est réellement passé lors de la mission via l'analyse des ACMI.  C'est là que notre État-Major distingue les vrais des faux. Ceux qui demeurent en formation, ceux qui aident leur coéquipiers, ceux qui travaille souvent dans l'ombre mais qui assiste leur commandant. Ç'est ainsi qu'on distingue les vrai pilotes expérimentés.

Si cette philosophie que nous avons mis plus de vingt ans à construire ne vous convient pas, alors vous n'êtes vraiment pas au bon endroit ici. Les jeux d'arcades, il en existe ailleurs, mais ce n'est pas notre but, et la majorité des membres du 101e l'ont déjà compris. Ce simulateur offre beaucoup plus que ça et nos membres travaillent très fort chaque semaine pour ajouter cette touche de réalisme. C'est ce qui fait la beauté de notre passion.

Chaque pilote participant se doit donc de respecter minutieusement le briefing et le plan de vol initial du «TACTICAL AIR COMMAND» et il doit ensuite répondre impérativement aux directives et aux consignes qui sont émisent en temps réel par leur(s) commandants de vol. Un bon pilote doit pouvoir s'adapter aux situations imprévues et un bon commandant saura prendre les bonnes décisions. Parfois un commandant ou un ailier fait des erreurs, nous en faisons tous, mais lors de la prochaine mission, il tentera toujours de s'améliorer et de corriger certaines erreurs ou ses mauvaises décisions, afin ne pas reproduire celles-ci à nouveau.

 

 

LA PLANIFICATION, UN GAGE DE SUCCÈS

Chaque pilote devrait passer autant de temps à analyser cette mission avant son départ qu'il prendra de temps pour effectuer celle-ci. Un groupe de réels pilotes peut passer plusieurs heures à peaufiner une sortie. Ils sont confinés en groupe dans une salle de briefing à analyser des cartes géographiques, revoir des tactiques, évaluer les conditions météo, analyser les informations provenant de l'INTEL (photographies satellite, mouvements des troupes) et j'en passe.

Un réel pilote de chasse prendra également du temps additionnel au retour de sa mission pour y analyser les ACMI. Il prendra aussi du temps pour en discuter avec les membres de son escadrille. Il partagera son expérience avec ses coéquipiers. Si chacun accorde une importance à chacune de ses sorties en groupe, nous deviendrons encore meilleurs tous ensemble et nous aurons toujours plus de plaisir à y participer parce que nous saurons que chacun se donne le temps nécessaire pour approfondir chaque notions qu'exige une telle sortie en groupe.

Chaque pilote assigné à un FLIGHT de ce PACKAGE devrait lire le briefing de chacunes des escadrilles impliquées dans cette mission. C'est la logique même d'une sortie en groupe.

Chaque escadrille est identifiée par son nom de code (Flight Callsign), exemple Falcon1, Gamble1, Hawkeye1, etc.

Une escadrille qui compose un groupe de travail (Package) est également identifiée ici par les termes "unité de combat" ou "flight" ou "escadrille".

Le groupe composé de plusieurs escadrilles qui ont un objectif principal commun est appelé "Package".

Même si vous faites partie d'un "FLIGHT", vous avez le devoir de prendre connaissance des procédures et directives qui vous sont assignées mais vous devez également connaître les directives et consignes particulières des autres escadrilles qui compose votre "PACKAGE". La connaissance de l'ensemble des tâches vous aidera à visualiser la mission dans son ensemble. Plus vous aurez préparé votre sortie, moins grandes seront les chances d'être confrontés à des situations que vous n'aurez pas prévue.

En cas d'urgence, si vous deviez perdre tous vos coéquipiers de votre escadrille, seriez-vous en mesure de revenir à la base alternative en cas d'avarie sur votre appareil? Aviez-vous noter la piste sur laquelle vous aviez décollé, son axe, son TACAN, etc.?  Sauriez-vous relever la tâche du Flight Leader en ayant à l'esprit tous les paramètres du plan de vol? C'est tout ça qu'il faut préparer en réalité. Pouvoir parer à toutes éventualités.

 

 

OBÉISSANCE AUX DIRECTIVES D'UN COMMANDANT:

Une fois en vol, chaque pilote doit obéir à des ordres provenant des personnes mandatées pour diriger une unité de combat. Obéir à un "Leader", c'est la seule manière de pouvoir réussir une mission tactique dans le monde de l'aviation militaire de la vie réelle et c'est ainsi que nous tentons de le reproduire avec ce simulateur.

Lors d'une mission tactique, chaque pilote se doit d'obéir aux consignes et aux directives dans l'ordre hiérarchique suivant;

  1. Package Leader
  2. Flight Leader
  3. Element Leader

Lorsqu'un commandant donne une directive, ses ailiers doivent y répondre verbalement (ex: Falcon12, Copy) et doivent effectuer la manoeuvre dans les meilleurs délais possible ou sinon on doit en aviser son commandant (ex: Falcon12, Unable, raison xyz.).

Comme vous le voyez, chaque mission tactique officielle est donc prise au sérieux, ce qui en fait un événement captivant pour chacun, car on s'attend que vous allez mettre autant de temps de préparation qu'il nous en a fallu pour préparer cette sortie en groupe.  On le fait pour le plaisir, mais on s'attend aussi à ce que les participants prennent le travail de nos membres bénévole au sérieux. Le fait de profiter de ce travail considérable dans le but de vous divertir vaut bien un petit investissement de temps de votre part. C'est une question de respect pour tous ceux qui ont pris soin de faire leur devoir d'avant vol et qui ont eux aussi mis ce temps précieux au bénéfice de tous. On vous promet qu'une mission bien planifiée vous permettra de profiter encore beaucoup plus de ce moment passé en groupe.

Nous vous souhaitons vraiment un moment agréable avec nous. Bon vol et amusez-vous au maximum. C'est un moment intense. Soyez prêt, car nous le serons!

 

 

FRATRICIDE:

Lorsqu'un fratricide a lieu, le pilote qui a effectué le tir (pilote en faute) doit produire un rapport écrit aux commandants qui compose ce "Package", et ce, après y avoir analysé attentivement l'enregistrement de vol (ACMI).

L'État-Major lui fera parvenir le rapport d'incident qu'il devra compléter avant de pouvoir voler à nouveau. Ce rapport doit être acheminé aux commandants du "package" dans les 72 heures après l'incident. Voir la section "DEBRIEFING" à ce sujet, plus loin dans cette page.

À partir de septembre 2020, un pilote qui aura accumulé trois (3) fratricides dans une session verra son dossier analysé par des membres de l'État-Major.

Lorsque l'État-Major considèrera que vous avez été trop téméraire ou qu'il vous faut approfondir certaines notions de sécurité, il pourra vous demander de passer certains examens avant de pouvoir reprendre un siège dans un avion lors d'une mission tactique officielle.

Il est possible de faire des erreur. Parfois, un tir fratricide est le résultat d'erreurs mineures accumulées par l'ensemble des pilotes du package. Ce n'est pas toujours la faute de celui qui effectue le tir. Ça aussi, on peut le voir assez clairement sur un ACMI. Un tir fratricide est souvent une accumulation de mauvaises décisions en groupe.

Notre objectif est de devenir meilleur en tant que pilote d'une escadrille de combat...

 

CONCLUSION:

Notre escadron de combat est depuis toujours, hautement professionnel. Le travail de chacun semaine après semaine se répercute réellement lors de chacune de nos sorties. Nous pouvons y constater une très grande amélioration ces derniers temps. Chacun y contribue à sa façon et on peut ressentir l'enthousiasme de prendre part à un vol en compagnie de personnes avec lesquelles nous savons qu'il prend place dans son role de pilote dans le but de faire le travail qu'il doit faire. C'est ce qui donne toute la beauté à notre passion commune.  J'ai hâte chaque jour où je dois enfiler mon "flying suit" et prendre part à une aventure avec vous.

Bon vol à tous... Have FUN !

Spyder

 

 

 

 


Pour voir où sont positionnés les autres COMMANDANTS des autres unités de votre package, il est fortement suggéré d'introduire les identificateurs IDM dans les quatres positions libres du menu INTRAFLIGHT via le DED.

Via l'ICP: LIST, ENTR, SEQ (Sequence), Switch down, down, down, down, 21 ENTR, 31 ENTR, 41 ENTR, 51 ENTR. RTN.

Ainsi le HSD et votre FCR vous afficheront où se trouvent les commandants de chaque flight en vue vol d'oiseau sur vos écrans MFD.

Les avions de votre propre FLIGHT seront affichés en VERT, ceux des autres commandants du package seront affichés en BLEU.

Cette synchronisation pour diffuser la position des avions du PACKAGE est effectuée UNIQUEMENT par le Package Leader lorsqu'il arrivera au "Steerpoint de rassemblement", normalement le STP#2 ou STP#3.

Le "Package Leader" annoncera au groupe en entier via le message suivant: "Datalink Check". Les commandants de chacun des flights du Package vérifieront que le Datalink est effectivement fonctionnel et vont répondre dans l'ordre IDM 10, 20 30 avec le message qui le concerne , comme suit: "Datalink Falcon1, confirmé", "Datalink Hawkeye1, confirmé", etc.

Cette illustration ci-dessus n'est pas obligatoirement celle que vous devez utiliser pour votre configuration personnelle, en fait vous allez devoir identifier votre propre IDM#  (OWN#) et ajuster la liste des avions que vous souhaitez voir sur votre HSD et votre FCR selon les informations du "Datalink" que vous aurez à configuré. Pour y parvenir, vous devez consulter la page des pilotes participants. Chaque avion possède son #IDM unique qui est inscrit près de la case où se trouve son indicatif de pilote (callsign). Trouvez le numéro d'identification (11, 21, 31, 41, 51) de chacun des commandant de chacune des escadrilles de votre package.

 

En résumé, il suffit d'ajouter les numéros d'identification (#IDM) des autres commandants dans les régions #5,#6,#7,#8 du DED-Intraflight.

Vous avez seulement quatre espaces (slots) libres dans votre IDM. Les quatre (4) avions de votre propre unité (#1, #2, #3 et #4) sont déjà inscrits automatiquement.

Une fois dans le cockpit, ajoutez les quatre (4) autres avions des commandants des autres unités de combat de votre package.

 

Liste des commandants de chacune des unités de combat de votre package qu'il faut considérer:

 

SITUATIONAL AWARENESS:

Avec cette information additionnelle sur la position des autres commandants, vous aurez une excellente SA ou "Situational Awareness" et cela pourrait éviter un tir fratricide vers une zone où ce commandant se trouvera. Avant d'effectuer un tir de missile, analyser votre RADAR ou votre HSD, afin de détecter si un commandant de votre package ne se retrouve pas déjà dans ce secteur. Si oui, alors prenez des mesures de vérifications additionnelles avant de faire feu, telles que l'utilisation de l'IFF et ensuite, déclarez verbalement sur les ondes via "Whisper" un "Raygun, Angel xx" avant de faire feu. Si un coéquipier répond "Buddy Spike, angel xx", faites attention. Vous avez probablement verrouillé un avion ami.

En dernier recours, on peut demander un "DELARE" à l'AWAC via la commande Q-2.  On évite cette procédure autant que possible, car cela génère des radiocommunications parfois encombrantes pour les autres pilotes de votre unité de combat. Autant que possible, avant de demander une information à l'AWAC, assurez-vous d'avoir utilisé le systè IFF et le Dataling.

Dans le cas d'une incertitude, et avant de faire feu avec un missile, dans tous les cas, vous devez préalablement utiliser la fréquence commune et demander un "RAYGUN, Angle XX". Si personne ne répond à votre demande, assurez-vous que vous utilisez bien le mode "BROADCAST TO ALL VIA WHISPER LIST" (Communication radio en mode de chuchotement). Voir le guide de programmation Teamspeak à ce sujet dans l'explorateur de fichier du serveur 101-Teamspeak, canal accueil, _DOC.

 

 

 

 


Cette liste des cibles est également disponible en format PDF.

 

La mention STP# est un numéro de steerpoint de navigation.

La mention WPT# est également un numéro de steerpoint précis de la cible et relatif aux "Victory Conditions".

La liste ci-dessus est une suggestion d'assignation des cibles pour l'escadrille du DEEP STRIKE : Hawkeye1.

Le commandant des unités de combat concernées peut décider d'assigner les cibles différemment pendant son briefing.

 

Aperçu de la piste de la base aérienne de Toksan en Corée du Nord:

 

 

 

 

 

 


Il y a douze (12) cibles au total qui sont inscrites dans la mission comme "Victory conditions" et elle peuvent rapporter 120 points au total si chacune des cibles désignées est détruite.

Veuillez noter que les quatre (4) cibles du SEAD (Falcon1) doivent être détériorée à 20% et compte pour 4 x 10 point = 40 points.

Les huit (8) autres cibles sont désignées au DEEP STRIKE avec 10 points chacunes.

On doit attribuer les cible à chaque pilote dans les prochaines heures. Revenez visiter le site sous peu.

Le résultat des points accumulés sera affiché avant votre atterissage. Appuyez sur "ALT C D" pour fermer cette fenêtre de pointage à votre écran pendant le vol.

Voici la liste des cibles du groupe Hawkeye1 seulement:

 

 

 

 

 


Rien à signaler pour les conditions météréologiques.

Un temps clair et ensoleillé, avec peu de nuages.

Condition favorables.

Vents variables de 10 noeuds au décollage de la piste de Séoul.

Plafond à 20,000'.

 

 

 

 


RETOUR À LA BASE AÉRIENNE DE SÉOUL (075X) / Return to base - RTB:

Le PPT nommé "RV" visible sur le HSD est l'endroit où nos unités peuvent en principe se rejoindre pour le retour à la base, mais si vous êtes "On Time", poursuivez votre route pour le retour à la base.

L'atterrissage via une approche "Overhead Break" doit se faire de manière coordonnée et tous les avions d'une même unité doivent se tenir coller près de leur commandant de vol le plus rapidement possible.

Le contrôleur aérien doit facilement discerner les groupes en approche pour ne pas rendre les directives complexes.
Pour cette raison, à partir de 40nm de SÉOUL, distancez chaque unité de combat d'environs 10nm pour laissez de la place à chaque groupe et éviter des collisions.

À moins de 20nm de la base de retour, seul le commandant d'une unité de combat effectue un appel au controleur aérien (APPROACH) via le preset 4 UHF.

Si la direction des vents n'a pas changée, l'ATC vous demandera un atterrissage sur une piste en fonction des conditions météo. Le commandant doit alors demander une approche "Overhead" standard.

L'ATC donnera des directives à votre commandant et lui demandera ensuite de passer à la fréquence de la tour de contrôle (CT), via le preset 3 UHF.

La tour de contrôle doit discerner clairement les unités de combat en approche finale.

La tour de contrôle vous guidera vers la piste alors qu'un second groupe entrera dans l'espace aérien via l'ATC.

Une fois au sol, le contrôleur aérien vous demandera de changer de fréquence pour celle du contrôle du traffic au sol (GND) via le Preset 2 UHF.

 

 

HOME PLATE:

Dès que son unité de combat aura quitté la piste, il avisera les autres unités de combat que la piste est libre (Ex: Gamble11, Runway Clear).

Le commandant de l'escadrille demandera alors un "taxi back to home plate" au responsable de la circulation au sol (GROUND).

Dirigez-vous vers le stationnement près de la tour de contrôle, tel qu'indiquer sur le plan de l'aérodrome (voir "Base aérienne" dans cette page, mention "Parking").

On doit attendre que tout le monde se soit stationné correctement et qu'il a ouvert son canopy, appliqué les freins, fermez les aérofreins, mis les cales de roues et le câble de mise à la terre, etc., et qu'il éteint son appareil complètement.

Chaque commandant (Flight Leader) de chacune des unités de combat doit informer le commandant du package du retour complet de ses coéquipiers.

Le commandant du package donnera alors la directive à tous pour quitter le cockpit et l'environnement 3D, lorsque tout le monde sera de retour et prêt à quitter.

On se rend ensuite à la salle du DEBRIEFING.  Les ACMI encore ouvert sont alors converti en fichier .vhs pour les analyse d'après vol.

 

 

 

 

 


Le debrefing à chaud permet de recueillir les commentaires de chaque Flight Leader et ensuite de chacun des pilotes de chaque unité de combat.

L'analyse complète du vol sera ensuite examinée par les commandants lorsque les boîtes noires seront interprétées (ACMI).

Le commandant devrait effectuer un rapport de vol détaillé de son unité de combat après une analyse complète.

 

 

 

 

 


Le rapport de chaque commandant d'une unité de combat est ensuite acheminée au commandant du package.

Le "Package Leader" prendra connaissance de chaque rapport  de chacune des unités de combat et rédigera un rapport final de mission à l'État-Major.

 Les analyses des ACMI et les debriefing ont pour objectif d'améliorer les prochaines sorties.

Chaque commentaires contenu dans les rapports doivent-être élaborés en vue d'une amélioration continue et comme un apprentissage additionnel.

Un rapport d'analyse met l'emphase sur les bons coups et les moins bons coups. On y apporte donc des critiques positives et négatives, mais on doit aussi y apporter des pistes de solutions afin de corriger certaines lacunes perçue lors du vol afin que les risques et les erreurs ne se reproduisent pas inutilement lors d'une prochaine mission. La sécurité de tous est primordiale.

Bon vol à tous !

 

 

 

 



Un peu plus bas dans cette page, vous pouvez faire afficher des éléments des préparatifs qui concerne votre unité de combat en particulier (Falcon1, Gamble1, ou Hawkeye1). 

Vérifiez votre position de vol à l'aide de la composition du package ci-après et ensuite, consultez le briefing personnalisé qui se réfère à votre unité de combat (Flight).

 

La composition du package ci-dessus est également disponible en format PDF.

Ce document incluant la liste des participant de chaque unité de combat sera mis à jour ici le 2020-04-23 avant le briefing de mission vers (15h00 CA-HAE ) / (21h00 FR-CET).

 

Veuillez prendre note que les pages de briefing diffusées ici sont basées sur la liste des participants du vol qui a lieu le jeudi 23 avril 2020.

 

L'Intel nous fait suivre les plus récentes conditions météréologiques régulièrement depuis les 24 dernières heures et chaque pilote a été avisé ici des changements.
Les conditions actuelles sont optimales avec un ciel dégagé et de faible vents provenant du nord vers le sud.

Consultez le briefing qui vous concerne (voir votre position de vol déjà pré-assignée).

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Note: La base aérienne de Séoul (TACAN: 075X) est la base aérienne de départ utilisée par tous les flights du package #1629.

 

 

 

 

La base aérienne alternative (ALTERNATE ou ALT) est la même pour tous les avions F-16 du package, soit la base aérienne de SUWON airbase.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 


 

 

 

 

 

 

 









Certaines images utilisées dans cette section proviennent du logiciel "Weapon Delivery Planner" de Falcas.

Les cartes et les diagrammes des aéroports sont produites par M. Olivier "Red Dog" Beaumont de "CombatSims Checklist".


La présente mission tactique a été produite le 2020-04-21 par le major Paul «Kiwi» Plante, et cette documentation a été produite et diffusée par le Gén. Jim "Spyder" Beattie".


 

Dernière mise à jour de cette page web effectuée par Jim «Spyder» Beattie, le 2020-04-22 à 09h00 ( HAE CANADA, UTC-4).